La famille en Louisiane
Voyages

Une semaine en Louisiane – (Direction le Bayou)

Un semaine en Louisiane sans s’échapper en road trip à la découverte du pays cajun, du bayou et des plantations de canne à sucre, ce n’étais pas concevable. Et avec une Louisette sur la voie de la guérison, nous prenons la route pour de nouvelles aventures. Les premiers jours de notre voyage: ici !

À la découverte de la Louisiane

En Honda tunée bleue et rose

Nous sommes en Louisiane depuis trois jours et les choses s’améliorent un peu pour toi niveau santé. Tu as tout de même passé la nuit dans notre lit, car tu te réveilles souvent en sursauts et en pleurs.

Ce matin, nous quittons (provisoirement) notre petit appartement de la Nouvelle-Orléans, pour aller explorer la Louisiane et le Bayou.

Notre expérience de location de voiture entre particuliers ayant été plutôt concluante à Toronto, nous repassons par la même plateforme cette fois-ci. Pas de contact direct avec qui que ce soit et un prix très avantageux, ça vaut vraiment la peine… Et surtout, nous n’aurions jamais trouvé une Honda tunée bleue et rose dans une agence!

Une fois la voiture chargée de tout notre paquetage, nous partons en direction de Thibodaux. Mais les premiers kilomètres pour sortir de la Nouvelle-Orléans ne sont pas super agréables, il y a beaucoup de trafic et tu râles à l’arrière, probablement car la fièvre commence à remonter.

Nous nous arrêtons donc pour prendre un café à emporter et te donner une dose de paracétamol.

Bayou
(nom masculin, d’une langue amérindienne bayuk signifiant “serpent, sinuosité”)
Le bayou est en fait un terme généralisé pour parler de la grande région marécageuse du sud de la Louisiane. Mais à l’origine ce mot désigne les canaux formés par des “bras” du Mississippi.
Notre voiture bleue et rose

Sur les routes du Bayou

À peine sommes-nous repartis que tu sombres pour une longue sieste. On le sait tous, le sommeil est le meilleur allié de la guérison. Alors, pour te laisser dormir le plus longtemps possible, nous prenons les routes alternatives, à travers les champs de canne à sucre.

Nous passons devant des plantations gigantesques, des propriétés comme on en voit dans les films d’époque. Et plus nous nous perdons au coeur de la Louisiane, plus nous sommes entourés de ces fameux bayous, des kilomètres de mangrove, grouillante de crocodiles! (Pas vu un seul…)

Tu te réveilles bien après midi et nos trois estomacs crient famine! Comme toujours en voyage, nous voulons tester les spécialités culinaires locales. Nous repérons le parfait restaurant…

Sur la route du Bayou

La cuisine Cajun

Repère de chasseurs de crocodiles

Une fois la porte du restaurant passée, nous sommes plongés dans une atmosphère indescriptible. Les décorations aux murs, au plafond, partout! La musique, les odeurs et les tables… Tout correspond à l’image qu’on se ferait d’un repère de chasseurs de crocodiles dans le Bayou!

Jusqu’au petit papi derrière son comptoir, qui prend les commandes avec nonchalance, parle avec un accent incompréhensible et ne porte pas de masque… Parce qu’ici, il vient pas le covid 😉

Le temps que notre commande soit prête, nous explorons ce musée gratuit de la vie en Louisiane. C’est vraiment un endroit à découvrir!

Po boy, Jambalaya, Gumbo...

Pour la cuisine en revanche, nous ne sommes pas transcendés. Nous avons choisi de prendre nos plats à emporter et d’aller les manger à notre Airbnb.

Mais mis à part le Gumbo, que tu as tout simplement dévoré, les Po Boys n’étaient pas dingos.

Le Gumbo est une soupe traditionnelle cajun qui mérite vraiment le détour! C’est un mélange de poivrons, de céleris et d’oignons, dans lesquels on fait bouillir des gombos (Cf. photo). Celui qui nous a été servi avait également des fruits de mer et du riz dedans, c’est un gout spécial mais vraiment délicieux!

Les Louisianais y ajoutent une cuillère de Tabasco! Cette sauce pimentée à base de piments rouges fermentés est produite uniquement en Louisiane! (Nous n’avons pas tenté l’expérience.)

Et du coup, les Po-boys ne sont en fait ni plus ni moins que des énormes sandwichs garnis soit de poisson ou fruits de mer frits, soit d’une viande marinée. Pas de la grande gastronomie, on ne va pas se mentir.

La cuisine de Louidiane

Notre bungalow à Thibodaux

Style vintage et grand confort

Entre temps nous sommes donc arrivés dans notre location pour les deux prochaines nuits. Un “bungalow” lui aussi vraiment typique!

En réalité, ce n’est pas un bungalow mais une maison sur pilotis. Bien que la décoration des années 70 soit un peu sombre, c’est vraiment une super location! En effet, la cuisine est bien équipée, nous avons une machine à laver, un sèche linge, une super salle de bain, et deux chambres, le luxe!!!

Première mission, comme partout où nous arrivons pour quelques jours, calfeutrer les fenêtres de ta chambre avec couvertures, serviettes, draps… Nous utilisons donc tout ce que nous trouvons pour créer de la pénombre.

Slow life en voyage

Malgré la sieste tardive de ce matin, tu ne rechignes pas à t’endormir dans cette nouvelle chambre. Grâce au propriétaire de l’appartement de la Nouvelle-Orléans, nous avons avec nous un lit parapluie. Tu y fais deux bonnes heures de sieste!

Ce ne sera donc pas aujourd’hui que nous visiterons la campagne de la Louisiane, il est presque 17h à ton réveil.

Nous sortons pour profiter des derniers rayons de soleil, avant que la nuit ne tombe. Il y a une chouette aire de jeux en ville où tu joues quelques minutes. Malheureusement, la maladie est toujours bien présente et tu n’as pas recouvert toute ton énergie…

Après un rapide passage au supermarché pour nous approvisionner pour les prochains jours, nous rentrons à notre location. Un bon bain et un rapide repas plus tard, tu te mets de nouveau au lit sans soucis! Décidément, l’air du Bayou te fait du bien!

La nuit est plutôt bonne, un seul bref réveil, pour un biberon de réconfort. Tu dors jusqu’au matin dans ton lit, et ça, c’est une vraie victoire!

Slow life en voyage

Une grosse journée au fil des eaux

Ferme éducative

Maman a prévu un chouette programme aujourd’hui!

Un bon petit déjeuner et nous nous mettons en route pour Morgan City, une ville au milieu des eaux, encerclée de bayous et de lacs.

Notre première étape est une ferme pédagogique. Leurs animaux ont tous été sauvés de destins tragiques. On y rencontre vraiment toutes les espèces possibles et imaginables! Nous avons la chance de tomber sur une soignante, car le lieu est supposé être fermé au visiteurs aujourd’hui…

Elle nous propose de faire un tour, le temps qu’elle finisse son travail. Tu es fascinée par les furets, tu ne vois même pas les dizaines de tortues, Maman s’amuse des cochons d’Inde et Papa adore les petites chèvres… Mais ce n’est qu’un bref résumé de tous les animaux que nous avons vu sur place!

C’est vraiment un super endroit à découvrir avec des enfants!

Au bord du lac

Nous n’abusons pas de la gentillesse de la soigneuse, et filons en direction d’un parc, au bord du Lac Palourde. Comme dans tous les espaces verts de Louisiane, le parc est joliment garni de grands arbres tous poilus. L’ambiance qui s’en dégages est vraiment mystique!

J’apprends, en écrivant cet article, que ce sont des cyprès, recouverts d’une autre plante, la Tillandsia usneoides (ou Mousse espagnole). On retrouve également cette mousse sur les chênes.

Voilà pour la pause culture botanique!

Nous restons une petite heure à jouer sur la plage et dans l’aire de jeux attenante (il y a des balançoires, impossible d’y couper!).

Lac Palourde à Morgan City, Louisiane

Déjeuner rapide et mauvais aperçu de la Louisiane

Vers midi, nous allons dans le centre ville pour déjeuner… dans le seul restaurant de Morgan City. Le service est un peu long et tu t’impatiente… Nous avions pourtant anticipé, en commandant une assiette de pâtes avant même d’être installés à notre table!

Après le repas, nous reprenons la voiture avec l’idée de te permettre de faire une bonne sieste, en ce début d’après-midi. C’est un succès, tu t’endors après seulement quelques minutes de route.

Cette fois, nous nous retrouvons sur de toutes petites routes au milieu des bayous. Un brouillard s’est installé, l’ambiance est un peu flippante entre les marécages et les grands arbres poilus…

Nous remontons vers le nord et arrivons finalement au niveau du Mississippi. Notre petite route bordée de bayous débouche sur une immense zone industrielle de plantations de canne à sucre. Rien à voir avec le folklore des vieilles maisons de maitres et des belles et grandes allées…

L’épais brouillard dans lequel nous étions depuis des kilomètres est en fait de la fumée, crée par l’incinération des bâtons de canne. En poursuivant notre route, nous passons une usine, puis deux, puis nous longeons des champs qui sont eux aussi en train de brûler (de façon contrôlée). Une odeur très désagréable entre dans la voiture… Au delà de l’inconfort pour la population, tout ça est probablement extrêmement polluant!

Morgan City Louisiane, suite et fin

Les plantations de canne à sucre

En quittant la zone industrielle, nous arrivons sur la partie “touristique” des plantations de canne à sucre. Ces sites historiques sont emprunts de souvenirs peu valorisants pour la Louisiane.

Nous nous arrêtons à l’une des plus célèbres, la Oak Alley Plantation. Les visites de ce genre avec bébé n’ont pas la même dynamique qu’en tant que jeune couple sans enfant. On ne s’arrête pas sur tous les panneaux explicatifs, et on ne passe pas une heure avec un guide.

Nous parcourons les extérieurs de la plantation à notre rythme. Le “quartier” où vivaient les esclaves est accessible librement. Nous découvrons les conditions terribles dans lesquelles ils vivaient, il n’y a vraiment pas si longtemps. Comment pouvaient-ils effectuer un si dur labeur aux champs, en étant traités à peine mieux que des animaux?

Le contraste entre cet espace et le reste de la plantation est prenant. Les esclaves étaient comme cachés derrière une haie d’arbustes. À peine avons nous passé ce mur naturel, que nous découvrons un jardin magnifique, fleuri et arboré, au milieu duquel trône une immense maison de maîtres.

Nous décidons de ne pas faire la visite intérieure, notamment parce que la poussette n’y est pas autorisée, et nous savons bien qu’il sera impossible de te contenir au milieu d’objets de valeur! Mais le parc en lui même est absolument merveilleux, les palmiers, les bananiers et toutes sortes d’autres plantes exotiques, côtoient les immenses cyprès tous poilus.

Bien entendu, nous remontons la fameuse Oak Alley, cette longue allée de chênes centenaires. Voyager en période creuse, en semaine et pendant une pandémie a ses avantages, il n’y a vraiment pas grand monde sur le site. Nous pouvons réaliser les traditionnelles photos dans l’allée, et te laisser gambader au milieu des arbres qui font dix fois ta taille.

Notez que même si vous décidez de ne pas faire la visite de la maison avec le guide, vous payerez plein tarif.
Oak alley Plantation

Fin d'une journée dans le Bayou

Nous reprenons la route pour rentrer à Thibodeaux. Cette dernière demie-heure de voiture ne te plait pas vraiment, bien qu’elle est soit passée.

Par ton énergie toute cette fin d’après-midi, tu nous prouves bien que le pic de la maladie est derrière toi! Tu cours partout et tu te défoules pendant un moment, avant l’heure du bain, le repas et un coucher facile et rapide.

Rendez-vous très vite pour la fin de notre semaine en Louisiane, retour à la Nouvelle-Orléans!

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *